Formations à destination des institutions spécialisées, des organismes de formation, des entreprises...

L’intelligence collective originelle et l’atelier chant/danse du Bénin

L’intelligence collective originelle concerne l’intelligence en petits groupes dont nous avons tous une expérience directe.

Au travail, dans la vie associative ou au sein d’un atelier de pratique artistique. Ces différents contextes mettent en scène un petit nombre de personnes en proximité sensorielle et spatiale les unes vis-à-vis des autres. 

C’est une forme d’intelligence que l’on retrouve particulièrement dans les sociétés traditionnelles d’Afrique, ou la question du collectif est central dans l’organisation et la survie des individus.

Cette forme d’intelligence collective que l’on pratique au Bénin, est particulière parce qu’il n’y a pas d’opposition entre l’intérêt individuel et l’intérêt collectif, les deux se nourrissent mutuellement, et l’on constate également une grande individuation des personnes constituant le groupe. 

Lors de l’atelier de pratique artistiques, plus le participant devient individué et se perfectionne, plus le collectif sera nourri. Inversement, plus le collectif est soudé, plus ça va amener le participant à exister. 

La spécificité de l’atelier chant/danse du Bénin est que le propos prend ses racines dans une culture ou l’intelligence collective à toute sa place. Il propose de faire ensemble sur un rythme commun, de mettre en jeu sa voix et son corps de manière simple et ludique tout en contribuant à la création d’une forme, d’un moment partagé pour un mieux-être individuel et collectif.

L’atelier chant/danse du Bénin fonctionne en situation d’holoptisme car chaque participant perçoit ce que font les autres ainsi que la figure émergente du groupe. En outre, l’une des qualités majeures de l’atelier est d’exercer sa capacité à se sentir parfaitement relié au reste du groupe, autrement dit au tout, et qu’il y ait une relation de miroir entre chacun et ce tout, constituant ainsi la cohésion du groupe.

Enfin en expérimentant le plaisir de chanter et danser ensemble, l’individu stimule sa confiance en lui, sa reconnaissance au sein du groupe, son empathie et permet de repositionner l’humain au cœur des organisations et des relations entre les personnes.